“Koulé-Kan, l’écho du cri” Bande annonce


Voici l’histoire d’une rencontre avec l’association Djiguitougousso et la troupe Koulé Kan. A travers le théâtre, la danse et la musique traditionnelles, elles œuvrent ensemble à l’éducation des enfants et des adolescents d’un des quartiers de Bobo Dioulasso, de son nom historique Sya, la deuxième ville du Burkina Faso.

Les jeunes artistes de la troupe s’emparent d’un patrimoine culturel autrefois mis à mal par la colonisation française, conduisant ainsi bon nombre de Burkinabés à oublier leurs propres racines. Ils mettent toute leur énergie à faire vivre leur projet au profit des enfants de Sya, mais pas seulement … L’enjeu pour la troupe Koulé Kan est également de valoriser le métier d’artiste, quand ce dernier reste encore trop souvent stigmatisé et considéré à tort comme l’ultime refuge des marginaux et des « bons à rien ».

Cette rencontre questionne le rôle social de l’artiste, à l’interface de la transmission d’un patrimoine culturel à de jeunes générations, de l’éducation des enfants et du développement local.